Des partenariats à long terme

clockTemps de lecture : 1 min 30 s
scroll-down

Voilà plusieurs années que Rolex soutient des personnalités et des institutions qui ont pour vocation d’explorer la planète, de trouver des solutions innovantes et de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’environnement.

A gauche, Francesco Sauro, Lauréat des Prix Rolex à l’esprit d’entreprise, s’entraîne pour ses futures expéditions au cœur des montagnes tabulaires d’Amérique du Sud. Le géologue italien y mène régulièrement des expéditions scientifiques dans des labyrinthes souterrains isolés depuis des millions d’années.

En 1954, un an après la première ascension de l’Everest, Rolex s’associe à la National Geographic Society - un partenariat qui s’est renforcé au fil du temps. La manufacture a ainsi équipé de ses montres des expéditions dans les régions les plus inaccessibles de la Terre - expéditions qui ont souvent fait l’objet d’articles dans le célèbre magazine National Geographic. La marque est également associée à The Explorers Club, qui a pour mission de soutenir et de promouvoir l’exploration scientifique.

Basée à New York, l’organisation existe depuis 1904. Certains de ses membres ont été parmi les premiers à poser un pied sur les deux pôles et sur la Lune. Fruit du partenariat entre Rolex et The Explorers Club, un programme intitulé The Rolex Explorers Club Grants, créé en 2017, octroie jusqu’à cinq bourses par an à de jeunes explorateurs.

A ces partenariats s’ajoute celui entre Rolex et la Royal Geographical Society, fondée il y a 188 ans. Grâce à cette prestigieuse institution britannique, de vastes zones ont été cartographiées en Afrique et en Inde, et des expéditions majeures ont pu être réalisées par Ernest Shackleton et Robert Scott en Antarctique – des aventures humaines qui suscitent un intérêt toujours aussi vif. En 1986, la Royal Geographical Society a mené des recherches dans les sables de Wahiba, à Oman, connus dans le monde entier pour leur écosystème particulier. Cette étude a permis par la suite de protéger des zones similaires menacées. Depuis plusieurs années, la marque soutient les collections de la Royal Geographical Society, ses expositions ainsi que les travaux de conservation de ses archives photographiques.

La ROYAL GEOGRAPHICAL SOCIETY est une institution britannique fondée en 1830 et un organisme professionnel dédié aux sciences de la géographie. Le partenariat de Rolex avec l'institution remonte à 1953 et reste encore fort aujourd'hui.

Les océans couvrent 70% de la surface de la planète. Consciente de leur importance, Rolex soutient depuis plus de quarante ans Our World-Underwater Scholarship Society®, Une organisation d’envergure internationale qui œuvre à la recherche océanographique avec l’aide d’une vaste communauté d’océanographes.

La marque s’est également associée en 2011 à la Monaco Blue Initiative et à la Monaco Ocean Week, un évènement organisé conjointement par l’Institut océanographique Fondation Albert Ier, Prince de Monaco, et par la Fondation Prince Albert II de Monaco. Rolex est en outre Montre Officielle du Musée océanographique de Monaco, dont l’objectif est d’encourager le partage des connaissances et de sensibiliser davantage aux défis à relever dans le cadre de la protection des océans.

Explorateurs et défenseurs de l’environnement peuvent également bénéficier des Prix Rolex à l’esprit d’entreprise, programme philanthropique né en 1976 à l’occasion des 50 ans de l’Oyster. Les Lauréats se voient offrir une somme destinée à financer leur projet scientifique à venir ou en cours.

Parmi les récents Lauréats, Francesco Sauro, géologue italien, dirige des expéditions spéléologiques dans des régions reculées d’Amérique du Sud. Avec son équipe, il se rend sur des montagnes tabulaires pour s’engouffrer, en rappel, dans des dédales de grottes où aucun être humain ne s’est jamais aventuré. Les Prix Rolex à l’esprit d’entreprise ont aussi soutenu les travaux de Joseph Cook. Ce glaciologue britannique étudie l’inlandsis du Groenland, démontrant au passage que ce lieu n’a rien de cette étendue de glace immaculée que l’on imagine. Il s’agit au contraire d’un lieu riche en couleurs vives, grâce aux milliards d’organismes microscopiques qui y résident.

Perpetual Planet

Environnement

En savoir plus

Partager cette page