Stephen W. KressLe vol du retour

Publié en 1987HorlogeTemps de lecture : 0min 48s
Faire défiler

Au 19e siècle, la chasse et la pêche ont quasiment provoqué l’éradication du macareux moine des îles côtières du Maine. Grâce à des techniques innovantes, Stephen Kress a permis son retour.

emplacementÉtats-Unis

L’engagement sans faille de l’ornithologue Stephen Kress en faveur de la réintroduction des colonies de macareux moines dans la baie de Muscongus, dans le Maine, a inspiré la création de 48 autres projets, qui s’appuient sur ses techniques inventives pour sauver des oiseaux dans quatorze pays. Son projet Puffin, devenu le « Seabird Restoration Program » (Programme de réintroduction des oiseaux de mer), est désormais un élément essentiel du département des sciences de la Société nationale Audubon. Les méthodes de recolonisation qu’il a mises en place, à base de miroirs, de leurres ressemblant à des oiseaux adultes, de faux œufs, d’enregistrements sonores de colonies actives et même de phéromones sexuelles de l’espèce, sont utilisées aussi bien pour les oiseaux de mer que pour les oiseaux terrestres. Désormais, dans la baie de Muscongus, un millier de couples de macareux se reproduisent sur cinq îles dont ils avaient été éradiqués par la chasse en 1895.

 Nous ne pouvons pas attendre que la nature regagne son équilibre. C’est un mythe qui conduit à l’inaction et à la négligence. Le choix d’agir de façon responsable et réfléchie est la seule option de préservation raisonnable qui nous est offerte pour stopper l’extinction.

Stephen Kress est ravi de voir autant d’étudiants chercheurs utiliser ses techniques dans le monde entier. Chaque année, le Seabird Restoration Program forme une vingtaine de stagiaires ; 500 étudiants y ont été formés au cours des quarante années d’existence du programme. Stephen Kress raconte les hauts et les bas de son action dans un livre publié en 2015, Project Puffin: The Improbable Quest to Bring a Beloved Seabird Back to Egg Rock. Il est vice-président chargé de la conservation des animaux de la Société nationale Audubon aux États-Unis et est également enseignant en ornithologie à l’université de Cornell.

  • 500

    Nombre d’étudiants formés depuis 40 ans par le Seabird Restoration Program

  • 20

    Nombre de stagiaires formés chaque année

Voir tous les projets

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus