Talal AkashehPréserver la splendeur de Pétra

Publié en 2008clockTemps de lecture : 45s
scroll-down

Talal Akasheh a consacré une grande partie de sa vie à protéger le site jordanien de Pétra, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, des ravages de l’érosion, du temps et du tourisme.

emplacementJordanie

Pétra fait partie des « cités perdues » les plus illustres du monde. Elle symbolise avec force tout ce que l’humanité a de meilleur à offrir ─ mais c’est un symbole fragile : ses monuments en grès se dégradent lentement sous les effets combinés des intempéries, de la pollution et d’autres facteurs naturels et humains.

Il relève de notre devoir de conserver des liens avec notre passé et de le comprendre afin de préserver notre avenir.

Pour lutter contre ces détériorations, l’ancien professeur de chimie Talal Akasheh a mis au point un système d’information qui formera l’assise des activités de conservation du site et permettra, espérons-le, de prolonger son existence. Ce système d’information géographique fournit aux responsables du parc archéologique des informations essentielles à l’entretien et à la restauration du site. Il permet par ailleurs de montrer que les sciences et techniques peuvent se mettre au service d’un tourisme durable. En 2014, Talal Akasheh a annoncé que sa base de données contenait désormais près de 3 000 références archéologiques. En 2015, avec l’aide de ses collègues, il a mis la touche finale à un plan de préservation de tout le site de Pétra. Il espère pouvoir bientôt publier ce document. Dans le cadre d’un projet soutenu par l’Unesco, Talal Akasheh a passé trois ans à créer des images en 3D des parois du siq, l’étroit défilé qui donne accès à la ville antique, afin d’assurer le suivi de la stabilité des roches qui les composent.

  • 2500

    Âge de Pétra (en années)

  • 2800

    Nombre de références archéologiques présentes dans la base de données de Talal Akasheh en 2014

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page