Shekar DattatriLa vie sauvage sous l’oeil de la caméra

Publié en 2004clockTemps de lecture : 45s
scroll-down

Alors que la nature sauvage en Inde souffre face à une croissance économique en pleine explosion, Shekar Dattatri continue à concentrer son attention sur le besoin urgent de préserver ce qui reste du patrimoine naturel de son pays. Il s’occupe aussi bien de la conservation du tigre que de la disparition des habitats côtiers.

emplacementInde

Son pays fait les gros titres de la presse internationale en raison de son développement rapide et de son apparition sur la scène mondiale. Cependant, le cinéaste Shekar Dattatri, spécialisé dans la conservation de la nature, estime que cette réussite naissante fait peser un risque important sur la nature sauvage de l’Inde.

 Une authentique passion pour la nature, une certaine force d’âme face aux émotions, la capacité à étudier dans le détail un sujet donné et la patience de réaliser un film capable de transmettre clairement l’essence d’un problème donné sont quelques-unes des qualités nécessaires pour devenir cinéaste de la préservation.

Ces trois dernières décennies, Shekar Dattatri a participé à la production de plus de trente films sur la conservation et la nature en tant que cameraman, scénariste et réalisateur. Le Prix Rolex qu’il a remporté en 2004 a offert à l’expressivité de sa réalisation l’élan dont elle avait besoin. Pendant tout ce temps, il a peaufiné sa philosophie de la conservation. Il a ainsi compris qu’un film pouvait souvent entraîner des effets plus concrets s’il était vu par un petit groupe de décideurs plutôt que par un large public.

L’un de ses films les plus importants, The Truth About Tigers (2010), un documentaire de 40 minutes sur les tigres et leur conservation, illustre à quel point l’activité humaine a un impact sur leur conservation et montre ce qu’il est possible de faire pour inverser la situation.

Dans sa filmographie récente, il est parvenu à illustrer les difficultés rencontrées par les milliers d’Indiens qui vivent dans des forêts protégées et les dégradations des milieux naturels qu’ils provoquent par inadvertance. Shekar Dattatri pourfend une idée reçue en affirmant qu’il peut être plus bénéfique à la fois pour la nature et pour ces populations de les reloger ailleurs, de façon généreuse et consensuelle. Shekar écrit également sur la nature, la conservation et la réalisation.

  • 2200

    Nombre de tigres vivant encore en Inde, d’après une estimation du gouvernement

  • 450

    Nombre de familles vivant auparavant dans la réserve de tigres de Bhadra, dans le sud-ouest de l’Inde, qui ont été déplacées et relogées, comme l’indique le récent film de Shekar Dattatri.

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page