Jacques Luc AutranLes bateaux de l’espoir

Publié en 1987clockTemps de lecture : 40s
scroll-down

Le Français Jacques Luc Autran, un ingénieur devenu marin, a effectué une série de voyages pour apporter des soins médicaux, une assistance technique et de la nourriture à des populations isolées par la mer.

emplacementMaldives

Jacques Luc Autran a passé suffisamment d’années à naviguer dans l’océan Indien pour constater les conditions difficiles et insalubres dans lesquelles vivent certaines populations isolées par les eaux. Fort de ses premières expériences et avec détermination, il a décidé de combiner ses compétences et son énergie pour améliorer la vie d’autrui. Il a fondé l’association Marins Sans Frontières afin d’offrir des soins de santé de base aux habitants des grands archipels de l’océan Indien.

Au-delà des plages bordées de cocotiers et des paysages tropicaux que l’on admire dans les magazines, ces 1 200 îles abritent des habitants qui ont besoin de vivre dans de meilleures conditions.

C’est à bord du Listaos, un bateau restauré par ses soins, qu’il a mené à bien son premier projet, une campagne d’hygiène et de vaccination dans les Maldives, où un malade est parfois obligé de subir une traversée en bateau de cinq jours pour voir un médecin. Par la suite, Jacques Luc Autran a lancé d’autres projets en Haïti, à Madagascar et au Mozambique, qui a été le cadre d’une de ses actions les plus importantes et durables.

Ces dernières années, son travail s’est poursuivi dans des pays comme le Bénin, le Sénégal et le Cambodge, où son organisation continue à construire des bateaux pour mener à bien ses actions humanitaires et faire venir des travailleurs médicaux, des médicaments, des vaccins et de la nourriture auprès de populations défavorisées dans le monde entier.

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page