clockTemps de visionnage : 07:24Publié le 23 septembre 2014

Martine Fettweis-Viénot

Lauréate Rolex, 1984

En 1975, une jeune belge archéologue et historienne de l’art, Martine Fettweis-Viénot, s’est lancée dans une étude en solitaire des peintures pariétales mayas colorées du Mexique et du Guatemala. En copiant méticuleusement ces peintures, qui ont par la suite été publiées dans un catalogue, elle est parvenue à formuler de nouvelles théories sur ce type d’art et son rôle dans la société maya.

Lire l’article

Découvrez les vidéos liées