PERCER LES SECRETS DE L’UNIVERS

clockTemps de lecture : 1m10s
scroll-down

Leur quête commune d’excellence a amené Rolex et le CERN, le Laboratoire européen pour la physique des particules, à tisser des liens étroits dès la fin des années 1950.

A proximité d’un quartier paisible en périphérie de Genève, le CERN décrypte les fondamentaux de l'univers à l’aide de détecteurs et d'accélérateurs de particules. Le plus grand d’entre eux, le Grand collisionneur de hadrons (LHC), est un gigantesque anneau souterrain de 27 kilomètres de circonférence. Fondé durant la période d'après-guerre dans l’optique de promouvoir la science au service de la paix, le CERN, qui compte 22 Etats membres, est aujourd’hui réputé mondialement comme un centre de recherche incontournable. C’est au CERN que fut inventé le World Wide Web et que fut annoncée en fanfare la découverte en 2012 d’une nouvelle particule.

Dans les années 1950, ingénieurs et techniciens ont constaté que les champs magnétiques perturbaient le fonctionnement de leurs montres mécaniques. En 1956, pour remédier à ce problème, Rolex a créé la montre Milgauss, ainsi nommée parce qu’elle était conçue pour résister à des champs de plus de 1000 gauss.

Rolex a alors demandé aux scientifiques du CERN de soumettre la Milgauss à des champs magnétiques élevés. Les scientifiques ont confirmé la résistance magnétique de la montre, dont le mouvement était protégé des champs magnétiques par un bouclier breveté.

Aujourd'hui, plus de soixante ans après, Rolex est toujours un partenaire actif du CERN et soutient ses conférences scientifiques et ses activités de vulgarisation, dont l’exposition permanente Univers de particules, installée dans le Globe de la science et de l’innovation, bâtiment emblématique de l'organisation.

Unis dans leur passion pour la science ainsi que dans leur quête de rigueur et d'excellence, Rolex et le CERN sont étroitement liés par leurs valeurs communes.

Perpétuer le savoir

Science

En savoir plus

Partager cette page