Des pionniers qui changent le monde

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

scroll-down

Les Lauréats des Prix Rolex à l’esprit d’entreprise sont liés par une même passion : découvrir et protéger notre planète.

Depuis plus de 40 ans, les Prix Rolex sélectionnent des individus faisant preuve d’un courage, d’une expertise et d’une détermination sans pareille, pour contribuer à notre quête perpétuelle qui cherche à explorer, comprendre, protéger et chérir notre planète et tous ses trésors.

Tout au long de l’histoire de l’humanité, les civilisations ont été forgées par des personnalités à l’inspiration et aux motivations hors du commun. En tant qu’entreprise prônant l’excellence intemporelle, Rolex est convaincue que ces individus doivent être reconnus et soutenus non pas une fois leurs exploits réalisés, mais durant leur formation. Notre objectif est d’accompagner la naissance de grandes découvertes et de grandes idées, et qu’elles soient mises en pratique pour le bien de l’humanité et de la planète.

 

Les Prix Rolex sont le pilier central de la campagne « Perpetual Planet » – par laquelle Rolex s’engage à soutenir les organisations et les individus qui explorent et préservent notre planète – à une époque où de nombreux dangers, tels que le changement climatique, la menacent.

Les Prix Rolex honorent, mettent en avant et encouragent les esprits pionniers dans les domaines de l’environnement, de l’exploration, de la science et de la santé, du patrimoine culturel et des techniques appliquées. Depuis leur création en 1976, plus de 34 000 personnes originaires de 191 pays différents ont déposé leur candidature. Parmi elles, 140 ont été sélectionnées. À eux tous, les Lauréats se sont aventurés dans les endroits les plus dangereux de la planète. Ils ont ainsi acquis de nouvelles connaissances, surmonté des épreuves redoutables et mis au point des solutions innovantes à des défis de taille, pour le bien de l’humanité et de l’environnement.

Les Lauréats Rolex sont choisis en suivant un processus méticuleux impliquant évaluation collégiale, analyse, entretien et estimation de la probabilité de réussite de leur projet. Une présélection de candidats est ainsi établie. À partir de cette liste, un jury indépendant composé d’éminents explorateurs, scientifiques, entrepreneurs et éducateurs internationaux se rassemble pour sélectionner cinq nouveaux Lauréats une année sur deux. Chaque Lauréat reçoit une subvention conséquente pour financer son projet et bénéficie d’une couverture médiatique qui lui permettra à la fois d’attirer de nouveaux soutiens et d’inspirer de nouvelles vocations. Rolex accorde une grande importance à la communication et au partage des découvertes et des réalisations du projet de chaque Lauréat avec le grand public.

Francesco Sauro et Hosam Zowawi

Les grottes révèlent leurs secrets

Le géologue italien Francesco Sauro et le scientifique saoudien Hosam Zowawi se sont aventurés dans les grottes profondes et inexplorées du « Monde perdu » sud-américain, au cœur des montagnes tabulaires de la forêt tropicale amazonienne. Dans les anciennes grottes de quartzite inexplorées, creusées dans les montagnes par l’action lente de l’eau, de la géologie et de la biologie sur des dizaines de millions d’années, ils espèrent faire des découvertes sur la manière dont la Terre a été formée et dont la vie s’est développée. La découverte de nouvelles formes de vie pourrait également apporter des pistes pour l’étude de l’évolution de la résistance aux antibiotiques qui menace la médecine moderne.
La caverne d'Imawarì Yeuta dans l'Auyan Tepui pourrait receler de nouvelles formes de vie.
José Márcio Ayres

Un héritage amazonien

Inspiré par son grand cœur et un amour inconditionnel de la nature, José Márcio Ayres, biologiste de la conservation brésilien, a créé l’une des plus grandes réserves forestières tropicales au monde : près de 11 240 km2 dans la jungle amazonienne. Après son décès, son équipe a poursuivi son œuvre en étendant la réserve à 57 000 km2, avec l’aide des 13 500 autochtones vivant dans cette zone, qui la gèrent de manière durable pour favoriser l’écotourisme, la recherche sur la conservation, la pêche durable et la gestion de l’exploitation forestière.

José Márcio Ayres a créé la Mamirauá Sustainable Development Reserve en Amazonie.

Mark Kendall

Révolution dans la vaccination

Mark Kendall était en passe de devenir ingénieur aérospatial. Mais l’ingénieur australien a préféré utiliser ses talents au profit de la médecine : grâce à ses connaissances en mécanique des fluides, il a inventé une nouvelle méthode d’inoculation des vaccins sous la forme d’une petite pastille à appliquer à même la peau. Cette méthode dispense non seulement de l’utilisation de la redoutable aiguille, mais également de la conservation du vaccin au frais. L’utilisation de son Nanopatch pourrait éviter le décès de 17 millions de personnes chaque année dans le monde à la suite de maladies contagieuses.
Les Nanopatches sont couverts de milliers d'aiguilles microscopiques qui libèrent le vaccin.
Joseph Cook

Une forêt sous la glace

Dans l’univers glacial du Groenland, la calotte polaire regorge pourtant de vie, abritant des milliards d’organismes microscopiques. Le glaciologue britannique Joseph Cook affronte les éléments et mène une course contre la montre pour étudier ces microorganismes, qui abondent au printemps, et découvrir comment ils influencent à la fois la glace polaire, les conditions météorologiques dans l’hémisphère Nord et même la planète, qui se réchauffe sous l’effet du changement climatique. Les accumulations de microorganismes forment des taches noires où la glace se réchauffe plus rapidement, ce qui accélère sa fonte et ainsi l’augmentation du niveau des mers.
Joseph Cook étudie l'influence des microorganismes de la calotte glaciaire sur le climat.
Olivier Nsengimana

Sauver l’oiseau symbolique du Rwanda

Le vétérinaire Olivier Nsengimana aide son pays natal, le Rwanda, a devenir un exemple de conservation en Afrique, en utilisant la grue royale en tant qu’emblème vivant pour sensibiliser à la nécessité de protéger les zones humides et les habitats naturels.

Un grand nombre de ces grues menacées se trouvent dans des collections privées. Son organisation a effectué un recensement de ces oiseaux et a préparé leur retour à la vie sauvage. Il a également créé un sanctuaire des grues, un programme pour lutter contre le braconnage et des refuges pour les oiseaux sauvages.

La grue royale, une espèce en danger, est victime de sa propre beauté et est souvent capturée pour agrémenter les jardins.
Vreni Häussermann

Les profondeurs sauvages de la Patagonie

Émergeant des eaux sombres et froides des fjords de Patagonie, à l’extrême sud du continent américain, des coraux et des créatures marines étranges et inconnus sont mis en lumière par les recherches constantes de la scientifique germano-chilienne Vreni Häussermann. Grâce à des centaines de plongées et désormais, grâce à l’exploration robotique de cette région isolée de notre planète, elle révèle au monde et à la science une biodiversité marine d’une richesse incomparable. Dans le même temps, elle observe les conséquences subtiles, mais en constante progression, des activités humaines qui la mettent en danger et elle milite avec ferveur pour sa protection.
Vreni Häussermann (à gauche) analysant des échantillons de sa recherche menée dans l'extraordinaire biodiversité des fjords de la Patagonie chilienne.
Sarah Toumi

Faire reculer le Sahara

En Tunisie, au nord de l’Afrique, l’entrepreneuse sociale Sarah Toumi mène un combat contre le désert du Sahara, à la tête d’une armée d’arbres qui tente de limiter son implacable progression. En formant les agriculteurs locaux aux pratiques du développement durable, elle a encouragé la plantation de plus de 300 000 arbres (acacias, oliviers, amandiers et moringa) pour recoloniser la terre rendue stérile par le sable. Soutenue par une équipe de 50 experts-scientifiques locaux et internationaux et des institutions, elle étudie la meilleure solution pour rendre les sols à nouveau fertiles et redonner vie à des terres menacées par la désertification.
En Tunisie, l’entrepreneuse sociale Sarah Toumi a mis sur pied une armée d’arbres pour enrayer l’implacable progression du désert du Sahara.
Stephen Kress

Le retour du macareux

Sur la côte du Maine, en Amérique du Nord, un oiseau marin disparu fait un retour spectaculaire. Le macareux avait disparu des îles côtières dans les années 1880, mais désormais, grâce à l’étude méticuleuse de ses habitudes et aux réintroductions organisées par Dr Stephen Kress, ornithologue, il a fait son retour. Le succès de cette réintroduction d’oiseaux sauvages dans un habitat qu’ils avaient abandonné a permis de créer un modèle pour la réintroduction d’oiseaux menacés dans le monde entier, qui aide à protéger 48 espèces dans 14 pays.
Brad Norman et Rory Wilson

L’énigme du plus grand poisson de la mer

Le biologiste australien Brad Norman a inventé un système universel d’identification photographique qui permet à des milliers de citoyens-scientifiques volontaires de contribuer à la découverte de la vie secrète du plus grand poisson des océans, qui est aussi une espèce menacée : le mystérieux requin-baleine. En collaboration avec le Lauréat britannique Rory Wilson, il a équipé ces gentils géants de petits appareils de surveillance électroniques pour dévoiler aux humains leur comportement énigmatique. Les données ainsi produites permettront de mettre au point des stratégies pour les protéger.
Brad Norman identifie chaque requin-baleine grâce à leur peau étoilée unique.
Dans le monde entier, des Lauréats Rolex réalisent des exploits similaires. Découvrez leurs histoires riches d’inspiration.

Perpetual Planet

Environnement

En savoir plus

Partager cette page