L’équipe du Okavango Wilderness Project

Rolex National Geographic Explorer of the Year

Le prix Rolex National Geographic Explorer of the Year récompense les explorateurs dont l’engagement pour une planète perpétuelle offre un regard nouveau sur les dernières découvertes et les problématiques inhérentes à notre monde.

En 2019, le prix revient à l’équipe du Okavango Wilderness Project, qui ces quatre dernières années a parcouru trois pays pour explorer des rivières isolées qui alimentent le delta de l’Okavango, dans le but de les protéger. Situé au Botswana, ce delta est l’une des dernières zones humides sauvages de la planète.

Into the Okavango, documentaire de National Geographic, raconte l’extraordinaire expédition d’une équipe qui a parcouru trois pays du delta de l’Okavango.

INTO THE OKAVANGO

UN VOYAGE AU CŒUR DE LA NATURE

Le bassin de la rivière Okavango représente l’une des plus grandes zones humides du Sud de l’Afrique et la principale source d’eau pour un million de personnes. Situé dans le Nord du Botswana, le delta de l’Okavango se distingue par sa biodiversité, l’une des plus riches d’Afrique. L’avenir du delta est toutefois incertain, sa santé étant tributaire de celle des rivières qui l’alimentent. Elles prennent leur source en Angola, puis coulent en Namibie et au Botswana. D’importance capitale pour l’avenir de la région, ces rivières ne sont actuellement pas protégées en dehors du Botswana.

L’ENJEU

L’eau
Chaque année, 9400 milliards de litres coulent en moyenne dans le lit de l’Okavango, fournissant de l’eau à un million de personnes et offrant un refuge à de nombreuses espèces. Plus de 95% de l’eau qui parvient au delta de l’Okavango provient de pluies qui se déversent sur les hauts plateaux angolais. Protéger les rivières en amont de l’Okavango est la clé pour préserver la biodiversité du fleuve.

La biodiversité
Le delta de l’Okavango est l’une des plus grandes zones humides du Sud de l’Afrique et un refuge pour plus de 1000 espèces de plantes, 480 espèces d’oiseaux, 130 espèces de mammifères et de nombreuses espèces de reptiles et de poissons. À ce jour, l’expédition a découvert 11 nouvelles espèces, 60 espèces potentiellement nouvelles et plus de 90 espèces encore inconnues en Angola.

Les communautés
Les communautés des régions des sources de l’Okavango sont principalement d’origine bantoue, mais leurs croyances et leurs traditions témoignent aussi d’influences portugaises. De nombreux villages visités par l’équipe ont été fondés dans les années 1940 déjà, mais ont été abandonnés pendant la guerre civile angolaise, avant d’être réintégrés à la fin de la guerre en 2002.
LES EXPLORATEURS D’AUJOURD’HUI

L’ÉQUIPE DU OKAVANGO WILDERNESS PROJECT

Depuis 2015, des scientifiques et des biologistes courageux se hasardent dans des régions inexplorées d’Angola, où ils mènent une enquête approfondie sur les importants systèmes fluviaux qui alimentent le delta de l’Okavango. Dirigée par Steve Boyes, National Geographic Fellow, l’équipe comprend notamment Adjany Costa, ichtyologue angolaise et exploratrice National Geographic, ainsi que le guide expérimenté Tumeletso « Water » Setlabosha. L’équipe a découvert plus de 60 espèces potentiellement nouvelles, a étudié en détail les menaces environnementales qui pèsent sur la région, et travaille avec le gouvernement angolais sur un programme visant à protéger cet environnement pour les générations à venir.

 C’est une occasion unique de protéger ce milieu, l’une des dernières chances qu’il nous reste d’intervenir avant d’atteindre une situation de crise.

Steve Boyes, ornithologue, biologiste de la conservation, National Geographic Fellow, chef de l’équipe du Okavango Wilderness Project.

 La personne que j’étais avant l’expédition est complètement différente de celle que je suis aujourd’hui. Ce voyage a changé ma façon de voir les choses, notamment ce que signifie être Angolaise.

Adjany Costa, biologiste de la conservation, ichtyologue, exploratrice National Geographic et membre de l’équipe du Okavango Wilderness Project.

 J’en rêvais depuis longtemps, et maintenant nous y sommes. C’est l’endroit que nous cherchions.

Tumeletso « Water » Setlabosha, guide expérimenté et membre de l’équipe du Okavango Wilderness Project.

LE PRIX

Décerné chaque année par Rolex, le prix récompense des personnalités dont les découvertes scientifiques profitent à l’humanité tout entière. Il revient typiquement à des pionniers qui ont apporté une contribution notable à l’exploration et fait connaître leur travail à un large public.

Perpetual Planet

Environnement

En savoir plus

Partager cette page