Oscar EkponimoUn logiciel pour réduire le gaspillage
alimentaire

Publié en 2016HorlogeTemps de lecture : 0min 56s
Faire défiler

La faim est une réalité quotidienne pour près de 13 millions de Nigérians. Mais un ingénieur en informatique entreprenant s’est fixé pour objectif de soulager leur peine grâce à une application qui permet de redistribuer des aliments aux plus démunis et de réduire à la fois le gaspillage alimentaire.

emplacementNigeria

Oscar Ekponimo, lui aussi, est allé à l’école la faim au ventre. Lorsqu’il a 11 ans, son père tombe gravement malade et perd son emploi, et par conséquent, le revenu qui permet à la famille de subsister. « Les trois ans qui suivirent, on n’avait presque rien à manger à la maison », se souvient-t-il. « Les bons jours, on devait se satisfaire d’un repas frugal en fin de journée. » Cette expérience le décide à trouver une solution pour que plus personne n’endure ce sort.

 J’ai pensé à cette solution pour permettre à des millions de personnes d’accéder à une nourriture à bas prix et en même temps fournir aux magasins un système de gestion des denrées proches de la date de péremption. Tout le monde y trouve son compte !

Ingénieur en informatique à Abuja, la capitale du Nigeria, Oscar Ekponimo a développé l’application Chowberry, qui informe les commerçants de la date d’expiration des produits alimentaires grâce à leurs codes-barres. Ainsi, ils peuvent appliquer des rabais à l’intention des consommateurs à faible revenu ou des organismes d’aide alimentaire. Testé pendant trois mois auprès de 20 commerces, ce dispositif a été une réussite. Il a permis à environ 300 utilisateurs à Lagos et Abuja d’en bénéficier et de nourrir 150 orphelins et enfants vulnérables.

Grâce à son Prix Rolex, Oscar Ekponimo va améliorer son logiciel et élargir son projet en y associant de nouveaux commerçants partenaires. « Quand je pense aux millions de personnes privées de nourriture qui comptent sur moi pour améliorer leur sort, je suis d’autant plus motivé à l’idée de faire de Chowberry un succès », a-t-il déclaré.

  • 13 millions

    Nombre de Nigérians souffrant de la faim quotidiennement.

  • 70 %

    Pourcentage de Nigérians vivant avec moins d’un euro par jour.

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus