George van DriemTrésors cachés de l’Himalaya

Publié en 1996HorlogeTemps de lecture : 0min 43s
Faire défiler

Pendant plus de trente ans, George van Driem a arpenté l’Himalaya, animé par une unique ambition : sauver les langues autochtones de l’extinction.

emplacementNépal

Le linguiste George van Driem passe chaque année plusieurs mois à voyager le long de profondes vallées fluviales dans le but de décrire la grammaire de langues autochtones de l’Himalaya qui sont en voie de disparition. Avec le temps, son projet s’est enrichi de plusieurs autres disciplines, comme la génétique et l’archéologie. Il s’agit d’aider à cartographier aussi précisément que possible l’histoire linguistique et migratoire de l’une des régions les plus complexes du monde.

 L’existence d’une grammaire écrite donne à une langue locale un statut et un prestige certains, tout en rendant possible son enseignement.

Pour documenter ces richesses linguistiques, George van Driem et ses collègues passent jusqu’à cinq mois par an en immersion complète dans le quotidien des villageois himalayens. Ils ont rédigé plus de vingt ouvrages de grammaire, dont le Lauréat néerlandais continue à enrichir le contenu avec l’aide de ses étudiants à Berne. Grâce à toutes les connaissances qu’il a acquises depuis des années, George van Driem a récemment inauguré l’Université d’été de linguistique descriptive de Berne.

En 2015, la plus grande partie du Népal, pays sur lequel se concentrent notamment ses recherches, a été frappé par un tremblement de terre qui a coûté la vie à plus de 9000 personnes. George van Driem et ses étudiants ont levé des fonds afin d’aider les familles qui ont perdu des proches et n’ont plus d’endroit où vivre.

  • 3600

    Longueur de l’Himalaya (en kilomètres)

  • Plus de 300

    Nombre de langues autochtones de l’Himalaya

Voir tous les projets :

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus