Reese Fernandez-RuizSurcycler pour mieux vivre

Publié en 2010clockTemps de lecture : 50s
scroll-down

Les artisans des plus grands quartiers pauvres de Manille gagnaient misérablement leur vie en fabriquant des tapis à partir de matériaux de récupération. Reese Fernandez-Ruiz les a convaincus de travailler à partir de tissus surcyclés et de surplus afin de créer des accessoires de mode de luxe qui leur permettent de mieux gagner leur vie.

emplacementPhilippines

L’histoire de l’initiative de Reese Fernandez-Ruiz a tout du conte de fées : plus d’un millier de personnes ont été formées et ont bénéficié du projet innovant de Rags2Riches (R2R). Il consiste à faire travailler les populations les plus pauvres du pays aux côtés de designers philippins, afin de créer des sacs à main et autres accessoires de mode destinés aux boutiques de luxe aux Philippines – une façon de rendre leur dignité aux artisans, majoritairement des femmes, qui les ont fabriqués. Au départ, il s’agissait de travailler sur des tissus de récupération, mais l’opération repose désormais sur l’utilisation de surplus. « C’est en choisissant soigneusement nos matières premières et en planifiant notre production que nous estimons pouvoir générer le plus d’impact et faire passer le message le plus fort avec le moins de gaspillage possible. Notre objectif est de faire en sorte que chaque produit ait une durée de vie prolongée et ne contribue pas au gaspillage que l’on associe à la mode éphémère », explique-t-elle.

Mon ambition est de créer non seulement des moyens de subsistance mais aussi des produits durables et éco-éthiques. Tout le monde pourra en sortir gagnant.

Rags2Riches compte désormais 44 collaborateurs qui ont formé plus d’un millier d’artisans (contre 300 en 2011) à la création des produits recherchés. Auparavant, ces artisans, exploités par des intermédiaires, gagnaient 2 centimes par tapis fabriqué. Désormais, la vente directe via Rags2Riches leur permet de toucher des salaires décents, d’épargner, de se loger et de veiller à l’éducation de leurs enfants.

Depuis son Prix Rolex, en plus d’améliorer le salaire des travailleurs et de leur offrir une certaine égalité des chances, Reese Fernandez-Ruiz a fondé une académie qui met à la disposition des artisans des ateliers de compétences et de qualité de vie. Elle a également instauré un programme d’épargne et de micro-assurance.

  • 500000

    Nombre de personnes vivant dans le bidonville de Payatas, où Reese Fernandez-Ruiz a commencé son projet

  • 2 centimes

    Argent reçu par chaque travailleur pour la fabrication d’un tapis avant la fondation de Rags2Riches

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page