arrowLeftProjets 2019

Lauréat des Prix Rolex 2019

Brian Gitta

Créer une arme efficace pour lutter contre le paludisme, une maladie contractée chaque année par 220 millions de personnes, est le rêve de l’informaticien ougandais Brian Gitta.

Invitez d’autres personnes à découvrir les projets riches d’inspiration présentés aux Prix Rolex 2019.

La clé pour traiter efficacement le paludisme et sauver des vies réside dans la rapidité du diagnostic. Pourtant, les tests actuels requièrent un prélèvement sanguin et une personne compétente pour l’analyser, deux impératifs qui font parfois défaut dans les pays en développement. Brian Gitta et son équipe mettent au point un appareil électronique portable qui livre un diagnostic fiable en quelques minutes, sans prise de sang.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, près de 80% des cas de paludisme dans le monde sont recensés dans quinze pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud. Et 61% des décès dus à cette maladie surviennent chez les enfants.

Brian Gitta et son équipe ont mis au point un appareil pour livrer un diagnostic fiable sans prise de sang.

 

« Les membres de mon équipe, originaires d’Afrique subsaharienne, ont tous connu de nombreux épisodes de paludisme. Je ne pourrais pas compter le nombre de fois où j’ai contracté la maladie depuis que je suis petit », explique Brian Gitta.

Après cinq générations de prototypes, il est parvenu à mettre au point un instrument novateur, baptisé Matiscope, dans lequel le patient insère son doigt préalablement nettoyé. Au moyen d’un faisceau lumineux et d’aimants, le Matiscope détecte le parasite responsable du paludisme. L’objectif, aujourd’hui, est d’améliorer la fiabilité du diagnostic, notamment aux stades précoces de la maladie, et de convaincre les médecins comme les patients qu’il n’est plus nécessaire de procéder à des prélèvements sanguins. Le Matiscope est actuellement soumis à des essais cliniques. S’ils sont concluants, Brian Gitta, 26 ans, fournira l’appareil à des hôpitaux d’Ouganda et du Kenya.

« Le paludisme est une maladie dont on peut guérir, à condition d’être conscient d’en être atteint, explique-t-il. Un diagnostic précoce permet au patient de prendre rapidement les mesures qui pourront lui sauver la vie. »