Une passerelle vers le futur

clockTemps de lecture : 1m10s
scroll-down

Depuis de nombreuses années, Rolex entretient avec l’EPFL une relation mutuellement enrichissante.

Le Rolex Learning Center est sans doute ce qui symbolise le mieux les liens étroits qui unissent Rolex à la prestigieuse Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Inauguré en 2010, ce bâtiment emblématique à l’identité architecturale marquée par des courbes ondulantes est l’expression même de sa vocation : une bibliothèque et un lieu d’échanges intellectuels.

Dessiné pour l’EPFL par Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, co-fondateurs du bureau d'architecture japonais SANAA et lauréats du prix Pritzker, le bâtiment est un modèle d’environnement ouvert, propice au progrès scientifique et académique.

Le Rolex Learning Center a été financé pour moitié par des fonds privés. Rolex a répondu sans hésitation à l’appel de l’EPFL et est devenu le principal partenaire du projet. Plusieurs facteurs ont motivé ce choix.

Dans les années 1970, Rolex a radicalement modifié son approche de la recherche et du développement et entrepris de recruter des scientifiques pour compléter ses équipes traditionnellement constituées d'horlogers Pour son recrutement, la société s’est naturellement tournée vers l’EPFL, réputée dans le monde entier pour la très grande qualité de son enseignement et de sa recherche, à la pointe de la science et de la technologie. Rolex partage en outre avec la prestigieuse école des valeurs fondées sur la qualité, l’excellence et le savoir-faire technique, valeurs qu’elle applique dans la conception et la fabrication de ses montres.

De nombreux ingénieurs qui travaillent chez Rolex sont diplômés de l’EPFL en physique, en génie mécanique, en science des matériaux, en microtechnique ou en technologies de l'information. Le haut niveau des compétences scientifiques et la qualité des équipements de l’EPFL ont incité Rolex à confier de nombreux projets aux différents instituts de recherche de l’école. En outre, la marque soutient des doctorants dans leurs projets de recherche en sciences appliquées.

Les liens entre Rolex et l’EPFL continuent de se renforcer. En novembre 2016, l'école a ouvert l’ArtLab, dédié à l’étude des convergences entre la science et les arts. Conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma, il abrite un espace d’exposition parrainé par Rolex.

L’EPFL travaille avec un réseau important de partenaires, dont certains acteurs de l’industrie et de l’économie, dans l’objectif d’apporter une contribution bénéfique à la société de demain. Faire progresser les connaissances humaines est un but que poursuivent tant Rolex que l'EPFL.

Perpétuer le savoir

Science

En savoir plus

Partager cette page