Rolex : un trait de génie en cinq lettres

clockTemps de lecture : 40s
scroll-down

Le 2 juillet 1908, Hans Wilsdorf déposait et enregistrait officiellement la marque « Rolex » en Suisse. Un coup de maître qui allait conditionner toute la réussite future de l’entreprise.

Une inspiration fortuite

Hans Wilsdorf a examiné plusieurs solutions avant d’avoir, un jour par hasard, la bonne inspiration : « J’essayais de combiner les lettres de l’alphabet dans tous les sens et le résultat fut qu’au bout d’un certain temps j’eus des centaines de noms à ma disposition, mais aucun d’eux ne me donna satisfaction », se remémore-t-il dans un discours tenu le 2 juillet 1958, lors de la célébration des 50 ans de la marque « Rolex ». « Un matin, assis sur l’impériale de l’omnibus, alors tiré par des chevaux, me conduisant le long de Cheapside, dans la cité de Londres, un bon génie me souffla : « Rolex. ».

Quelques jours plus tard, la marque « Rolex » est déposée, puis officiellement enregistrée en Suisse. S’ensuivra, en 1913, le dépôt de la marque « Rolex » sur le plan international. Aujourd’hui, la marque « Rolex » est enregistrée dans le monde entier.

Une fois sa marque protégée restait à Hans Wilsdorf un autre défi de taille à relever : convaincre les boutiquiers de faire figurer le nom « Rolex » sur ses montres. A cette époque, chaque revendeur – bijoutier ou horloger – désirait en effet apposer son propre nom sur les cadrans et ne voulait pas que le public connaisse le fournisseur ou le fabricant.

Accroître sa visibilité

Hans Wilsdorf va alors procéder par étapes : « Tout d’abord, j’ai fait mettre le nom « Rolex » sur une montre par carton de six, espérant que cette seule montre passerait inaperçue et se vendrait quand même malgré son nom. Graduellement, j’ai osé mettre le nom sur deux pièces et, après quelques années, sur trois pièces », relate le précurseur dans ses écrits. En 1926, année du lancement de l’Oyster, la montre étanche de Rolex, Hans Wilsdorf prend la décision de ne plus jamais livrer une seule montre qui ne porte la marque « Rolex » sur le cadran, le boîtier et le mouvement. « Rolex » devient dès lors une marque incontournable.

Protéger la marque

Hans Wilsdorf très tôt comprit la nécessité de créer et protéger ses propres marques. En l’espace de cinquante ans, il déposera des dizaines de marques. Cette démarche s’est poursuivie après le décès de Hans Wilsdorf en 1960, et a touché tant les noms de modèles que les spécificités. Aujourd’hui, tout un département composé de spécialistes en marques et noms de domaine assure chez Rolex la défense de ce patrimoine inestimable, qui ne cesse de s’enrichir : le Groupe Rolex détient actuellement plus de 5000 enregistrements de marques dans le monde et presque autant de noms de domaine, par exemple rolex.com.

Notre esprit fondateur

Perpetual

En savoir plus

Partager cette page