Andrew BastawrousUne nouvelle vision pour l’Afrique

Publié en 2016clockTemps de lecture : 50s
scroll-down

La grande majorité des 285 millions de personnes souffrant d’une mauvaise vue vivent dans des pays à faible revenu. Bien souvent, les populations concernées habitent dans des zones reculées et n’ont accès ni aux tests ni aux traitements oculaires. L’ophtalmologue britannique Andrew Bastawrous révolutionne les soins ophtalmologiques en Afrique subsaharienne grâce à un kit d’examen oculaire portable qui fonctionne sur smartphone.

emplacementKenya

En 2011, Andrew Bastawrous a renoncé à son emploi au service national de la santé du Royaume-Uni pour mener au Kenya une étude sur les déficiences oculaires à partir de l’examen de 5 000 personnes vivant dans des régions isolées. Il s’est alors aperçu qu’il était nécessaire de mettre en place un système d’examen moins onéreux, dans un pays où les problèmes de vue sont répandus et où les spécialistes de l’œil sont peu nombreux et l’accès aux soins limité.

 Je me suis toujours dit qu’il était injuste que tout le monde ne bénéficie pas des mêmes soins ophtalmologiques.

La plupart des villages où il s’est rendu ne disposaient pas d’électricité et étaient peu accessibles faute de route praticable. En revanche, ils étaient couverts par un réseau de téléphonie mobile. C’est ainsi que lui est venue l’idée de remplacer ses équipements de haute technologie par des appareils mobiles. Andrew Bastawrous et son équipe ont donc mis au point un kit d’examen oculaire portable baptisé « Peek » (pour Portable Eye Examination Kit), qui permet à des personnes non spécialistes d’effectuer des examens ophtalmologiques au moyen d’un smartphone. Au cours d’un essai clinique, 25 enseignants ont été formés à l’utilisation de Peek et plus de 20 000 élèves ont été examinés en neuf jours.

Le Peek sera peut-être bientôt utilisé dans le cadre d’un programme national au Kenya. Le Botswana, l’Inde et la Tanzanie l’ont également adopté. Le Prix Rolex aidera Andrew Bastawrous à utiliser ce système à grande échelle et à établir un centre d’excellence et de formation au Peek à Kitale, au Kenya.

  • 285 millions

    Nombre de personnes souffrant d’une mauvaise vue dans le monde.

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page