Kerstin ForsbergPaisibles géantes en eaux péruviennes

Publié en 2016clockTemps de lecture : 55s
scroll-down

Kerstin Forsberg protège les raies manta géantes, une espèce vulnérable, en collaborant avec les communautés locales. Il s’agit de faire connaître et aimer ces créatures pacifiques, tout en aidant les pêcheurs à bénéficier d’un revenu alternatif à celui de la pêche grâce à l’écotourisme.

emplacementPérou

Voir une raie manta de sept mètres d’envergure glisser dans l’eau est un spectacle qui ne laisse personne indifférent. « Elles sont tout simplement majestueuses », s’enthousiasme Kerstin Forsberg, biologiste de la conservation établie à Lima, qui a fait de sa priorité la sauvegarde de cette espèce charismatique mais vulnérable.

Au Pérou, pays d’origine de Kerstin Forsberg, la surpêche met gravement en danger le nombre de raies manta, en particulier du fait que cette espèce est extrêmement lente à se reproduire. Pêchées dans le monde pour leurs branchies et leur chair, les raies manta géantes présentent un « risque élevé d’extinction » selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

 Les raies manta géantes sont très vulnérables et les environnements marins en grand danger. Nous devons convaincre plus de personnes de s’investir dans la conservation. Nous avons fort à faire !

« Elles jouent à merveille le rôle d’ambassadrices de toutes les espèces marines vulnérables », affirme Kerstin Forsberg. Par l’intermédiaire de son ONG Planeta Océano, elle a collaboré avec les pêcheurs, les écoles, les communautés et les autorités gouvernementales pour changer le regard de la société sur les raies manta, en insistant non seulement sur leur rôle écologique important, mais aussi sur leur intérêt touristique. En 2015, une énorme raie manta a été prise au piège dans des filets de pêche péruviens, faisant la une des journaux locaux et sensibilisant le public à l’appel de Kerstin Forsberg à protéger légalement ces animaux. Quelques mois plus tard, la pêche de la raie manta géante est officiellement interdite par le gouvernement grâce à la persévérance de Kerstin Forsberg.

Son Prix Rolex lui permettra d’impliquer davantage de pêcheurs dans le projet et de créer une surveillance écologique à l’échelle locale, mais son but à long terme est de développer un modèle d’initiatives durables basées sur les communautés dans le monde.

  • 50

    Nombre d’écoles dans le nord du Pérou participant au programme de sensibilisation éducatif de Planeta Océano.

  • 1

    Nombre de raies manta géantes naissant tous les deux à sept ans.

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page