Sebastian ChuwaDeux millions d’arbres

Publié en 2002clockTemps de lecture : 45s
scroll-down

Le botaniste Sebastian Chuwa a su mobiliser la population du nord de la Tanzanie autour de sa vision d’un avenir durable passant par un projet de reboisement massif.

emplacementTanzanie

Dans sa Tanzanie natale, Sebastian Chuwa a constaté que la population avait de plus en plus de mal à subvenir à ses besoins. Pour faire vivre une population pauvre qui ne cesse de croître, il faut déployer une agriculture de subsistance qui entraîne une déforestation dangereuse pour un écosystème déjà fragile. C’est pour résoudre ce problème que Sebastian Chuwa a lancé près du Kilimandjaro, où il vivait alors, un programme de plantation d’arbres et de sensibilisation à l’environnement.

 La protection de l’environnement ne pourra porter ses fruits dans mon pays que si les programmes de sensibilisation s’adressent à l’ensemble de la population.

À force de patience et de persévérance, cet écologiste convaincu, décédé en 2014, a fini par convaincre les populations locales de passer à l’action pour s’assurer un avenir meilleur grâce à un projet de reboisement informel dans le nord de la Tanzanie. Il s’agissait d’encourager des milliers d’écoliers à planter de jeunes pousses, en particulier des mpingos, ou grenadilles d’Afrique.

Selon Sebastian Chuwa, c’est grâce à son Prix Rolex que le seuil du million d’arbres plantés a pu être atteint en 2004. Son African Blackwood Conservation Project (« Projet de conservation de la grenadille d’Afrique », ABCP) a dès lors permis de développer une pépinière de mpingos et d’acheter un véhicule tout terrain, ce qui a constitué un tremplin vers la réussite du projet. En 2010, la barre des 2 millions d’arbres plantés a été franchie. L’engagement a alors été pris d’en planter encore 5 millions sur les cinq années suivantes.

Depuis le décès de Sebastian Chuwa, sa famille poursuit son œuvre. La rénovation d’une pépinière a été ajoutée au projet qui s’est étendu à d’autres écoles et à d’autres populations. En outre, sa famille a organisé des initiatives citoyennes visant à protéger le bassin hydrographique du Kilimandjaro, indispensable à l’écologie du nord de la Tanzanie.

  • 2 millions

    Nombre d’arbres plantés jusqu’en 2010

  • Entre 70 et 100

    Nombre d’années avant qu’un mpingo atteigne sa maturité

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page