Lonnie DupreUne passion pour l’Arctique

Publié en 2004HorlogeTemps de lecture : 0min 58s
Faire défiler

L’explorateur Lonnie Dupre a mené une campagne de sensibilisation sur la fragilité des zones glaciaires de la planète et a attiré l’attention du public sur les effets du réchauffement climatique.

emplacementÉtats-Unis

Pour Lonnie Dupre, le réchauffement climatique n’est pas qu’une théorie : c’est une réelle menace qui pèse sur la région de l’Arctique, qu’il aime passionnément. Ces vingt‑cinq dernières années, l’Américain a parcouru plus de 24 000 km en traîneau à chiens, à ski et en kayak à travers l’extrême Arctique et la région polaire afin d’observer de près les ravages de la fonte de la calotte glaciaire. Il a ainsi pu constater à quel point il devient difficile pour l’ours blanc de chasser le phoque, qui représente pourtant 90% de son régime alimentaire, à cause du recul des glaces.

 Si j’ai réussi à convaincre ne serait-ce qu’une seule personne de changer d’avis sur le réchauffement climatique, cela me convient.

En mai 2005, Lonnie Dupre se lance une première fois avec son collègue explorateur Eric Larsen, avec le soutien de son Prix Rolex, dans la première traversée estivale sans assistance de l’océan Arctique. Ils doivent mettre un terme à la première tentative de l’expédition « One World Expedition », en raison de conditions météorologiques inhabituelles en cette saison. Un an plus tard, Lonnie Dupre et Eric Larsen sont les premiers à atteindre le pôle Nord en été. La réussite de leur expédition leur a permis de sensibiliser 70 millions de personnes dans le monde entier sur les dangers liés au changement climatique.

Le goût de Lonnie Dupre pour l’aventure et l’exploration ne connaît pas de limites. En 2009, il se lance une nouvelle fois à l’assaut du pôle Nord dans le cadre de la commémoration du centenaire de l’expédition Peary-Henson. Puis en janvier 2015, il devient le premier alpiniste à réussir l’ascension en solo et en hiver du Denali (anciennement mont McKinley), le point culminant de l’Amérique du Nord, au centre de l’Alaska. Lonnie Dupre raconte ses différentes expéditions, toutes menées en collaboration avec des centres scientifiques et des universités de renom, dans son livre Life on Ice: 25 Years of Arctic Exploration (2012) et dans un film d’aventure, Cold Love (2014).

  • 1000

    Distance parcourue par Lonnie Dupre en 2006 lors de sa traversée de l’océan Arctique par le pôle Nord (en kilomètres)

  • 6168

    Altitude du Denali, le point culminant de l’Amérique du Nord, gravi en solo par Lonnie Dupre en janvier 2015 (en mètres)

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus