Rolex et National Geographic

Perpetual Planet

scroll-down
Rolex et National Geographic s’associent pour accompagner une équipe de scientifiques qui s’aventure dans les régions les plus reculées de la planète. Une nouvelle ère de découvertes s’ouvre, pour permettre de faire l’état des lieux des écosystèmes qui sont à la base de la vie sur Terre. 

Par l’intermédiaire de sa campagne intitulée « Perpetual Planet », Rolex s’engage à préserver l’environnement. C’est dans ce cadre que l’entreprise apporte son soutien à des individus et des organisations telles que National Geographic. Cette campagne concerne non seulement National Geographic, mais également l’initiative Mission Blue de l’océanographe Sylvia Earle et les Prix Rolex à l’esprit d’entreprise.
 

Un partenariat de longue date

Le partenariat qui unit Rolex et National Geographic est né en 1954, à la suite de la première ascension réussie du mont Everest en 1953 par Edmund Hillary et Tensing Norgay, dont l’expédition était équipée de chronomètres Oyster Perpetual.

L’exploration fait partie de l’ADN de Rolex. Depuis les années 1930, l’exploration a laissé son empreinte sur la forme et le design de nos montres. À cette époque, le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, a commencé à les tester dans les conditions d’utilisation les plus extrêmes. Depuis, les montres Oyster Perpetual ont accompagné les explorateurs jusqu’au fond des océans, au sommet des plus hautes montagnes, dans les jungles impénétrables, dans les déserts brûlants, dans les cavernes les plus profondes et jusqu’aux pôles.
 
Depuis plus de 130 ans, National Geographic sponsorise des expéditions pour explorer notre planète et partage leurs découvertes avec émerveillement tout en sensibilisant aux dangers de la surexploitation des écosystèmes par les êtres humains, en faisant appel à notre amour et à notre respect pour la planète.

Des intérêts communs

Au fil des ans, l’esprit de découverte que partagent Rolex et National Geographic leur a permis de tisser des liens étroits. 

Des scientifiques de la National Geographic Society ont participé aux Prix Rolex en tant que membres du jury. Actuellement, nous soutenons certains des aventuriers les plus audacieux et les plus visionnaires au monde : pas moins de 16 Lauréats des Prix Rolex à l’esprit d’entreprise ont également été nommés « National Geographic Explorers » ou ont été récompensés par des bourses. 
 

Sylvia Earle

1 / 3

Biologiste marine, Sylvia Earle est une pionnière de l’exploration sous-marine depuis plus de quatre décennies.

Johan Reinhard, par exemple, a remporté un Prix Rolex en 1987 pour son projet de préservation du patrimoine culturel de la civilisation andine par le biais de ses recherches anthropologiques de haute altitude, avant de devenir « National Geographic Explorer » en 1999. Plus récemment, Erika Cuéllar, sélectionnée parmi les Lauréats Rolex de 2012, est devenue « National Geographic Emerging Explorer » l’année suivante. Biologiste spécialisée dans la conservation, elle forme les populations locales à la protection de la biodiversité extraordinaire du Gran Chaco, l’un des derniers environnements véritablement sauvages d’Amérique du Sud.

Rolex et National Geographic ont aussi longuement collaboré avec des pionniers de l’exploration marine tels que Sylvia Earle, Don Walsh et James Cameron (tous deux ont exploré la fosse des Mariannes dans l’océan Pacifique, le point le plus profond des océans), ou encore les photographes sous-marins David Doubilet et Brian Skerry

À présent, grâce aux Perpetual Planet Extreme Expeditions, nous partageons notre expérience, nos ressources et nos idéaux dans ce qui pourrait devenir notre entreprise la plus importante jusqu’ici : une mission de cinq ans visant à documenter les changements en cours dans les environnements les plus extrêmes, reculés et méconnus de notre planète.

Perpetual Planet Extreme Expeditions

Les Perpetual Planet Extreme Expeditions se focaliseront sur trois types d’environnements clés : les hautes montagnes, les forêts tropicales et les zones les moins étudiées des océans. L’objectif est de placer des appareils de mesure de haute technologie dans certaines des régions les plus inaccessibles et les plus méconnues du monde, afin de mesurer l’influence des activités humaines sur celles-ci, et par conséquent, la manière dont ces changements peuvent tous nous affecter.

Le développement de solutions visant à régler tout changement négatif que nous pourrions détecter fait également partie intégrante de notre vision commune. Notre partenariat examinera les propositions des scientifiques et experts les plus audacieux au monde dans ces régions isolées.
 

Hautes montagnes

Les châteaux d'eau de la planète

 

Forêts tropicales

Poumons de la planète

 

Océans

Thermostat de la planète

Changer les choses jusqu’au sommet

L’un des défis clés pour l’avenir de l’humanité est de comprendre les changements qui surviennent actuellement dans le « château d’eau » de la planète, à savoir les glaciers qui recouvrent les plus hauts sommets montagneux. En fondant, ces neiges alimentent les grands fleuves en Asie et en Amérique, ce qui fournit en eau et en nourriture plus de deux milliards de personnes. Par conséquent, elles sont d’une importance cruciale pour la stabilité et la sécurité future de ces régions. L’expédition du mont Everest, qui a débuté en avril 2019, se consacrera à cette tâche, tout en étudiant les changements de manière générale dans les milieux de haute altitude et dans l’atmosphère.

L’équilibre de la planète

Le président et PDG de la National Geographic Society, Tracy R. Wolstencroft, a déclaré à propos du projet : « En collaborant avec nos partenaires Rolex, nous mettrons à profit le pouvoir de la science, de l’exploration et du journalisme pour mettre en lumière les bouleversements de notre monde, faire progresser nos connaissances et trouver des solutions pour que notre planète retrouve son équilibre. Il s’agit d’une prise en main fondamentale — et de l’une des plus grandes responsabilités de notre époque. »

Rolex et National Geographic ont toujours été inspirés par les lieux reculés de notre planète, les merveilles qu’ils détiennent et par le courage, l’expertise et la ténacité dont il faut faire preuve pour les atteindre. La campagne « Perpetual Planet » réunit l’ensemble de ces éléments et cherche à servir l’humanité et la planète grâce aux connaissances que les explorateurs et les scientifiques rassembleront.

Perpetual Planet

Environnement

En savoir plus

Partager cette page