Francesco SauroAu cœur du labyrinthe

Publié en 2014clockTemps de lecture : 50s
scroll-down

En explorant les grottes souterraines des tepuis d’Amérique du Sud, où aucun être humain n’est jamais allé, le géologue italien Francesco Sauro ne se contente pas de recueillir des indices précieux pour la compréhension de l’évolution sur Terre : il contribue à préparer des expéditions vers d’autres planètes.

emplacementVenezuela/Brésil

Quand Francesco Sauro et son équipe descendent en rappel dans les grottes enfouies sous les tepuis du Venezuela et du Brésil, ces grandes montagnes tabulaires, ils se lancent dans l’inconnu. Leur descente vers les grottes les plus isolées et peut-être les plus anciennes de la planète est truffée de difficultés majeures.

 Ce monde perdu est celui du silence absolu. Nos pas qui résonnent sont le premier bruit à emplir les grottes depuis peut-être des millions d’années.

Le quartzite que l’on y trouve est bien plus dur que celui des grottes calcaires classiques. Les neuf expéditions qu’il a menées dans les tepuis ont permis à Francesco Sauro de prouver l’existence de formes de vie uniques, comme ces colonies bactériennes qui, dans les grottes les plus profondes, fonctionnent avec la silice de la roche environnante, contrairement au carbone ou au soufre utilisés habituellement. D’après Francesco Sauro, l’analyse de ces bactéries offre un aperçu de l’évolution de la vie sur la planète.

Francesco Sauro est également l’instructeur en chef des spationautes de l’Agence spatiale européenne. Dans le cadre de cette fonction, il utilise les grottes comme autant de laboratoires où l’homme peut se préparer à la vie sur d’autres planètes. « Nous avons fini par réaliser que, lors des prochaines expéditions vers la Lune ou vers Mars, les gens devront survivre pendant des mois en utilisant les ressources de la planète – et les grottes constituent pour cela un environnement idéal et sécurisé », explique-t-il. Francesco Sauro fait aujourd’hui partie des spéléo-géologues les plus renommés au monde. Il utilise ses connaissances géologiques pour aider à trouver sur la Lune ou sur Mars des régions abritant des formations de type terrestre où il serait possible de trouver des grottes visitables.

  • 28

    Nombre d’expéditions menées en Europe et en Amérique latine depuis 15 ans par Francesco Sauro

  • 1,7 milliard d'années

    Âge du grès quartzique à partir duquel les tepuis se sont formés

  • Entre 1000 et 2900

    Hauteur des tepuis (en mètres)

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus

Partager cette page