Les étoiles des profondeurs

Brad Norman

Le requin-baleine, le plus grand poisson au monde, était peu connu jusqu’à ce que le biologiste marin Brad Norman trouve un moyen d’identifier et de suivre chaque individu de cette espèce en voie de disparition grâce à un algorithme développé par les scientifiques de la NASA.

Depuis plus de vingt-cinq ans, Brad Norman suit le mystérieux requin-baleine avec fascination et amour et se consacre entièrement à la protection du poisson le plus imposant des océans.

En 2006, il a reçu un Prix Rolex à l’esprit d’entreprise qui lui a permis de monter un projet scientifique collaboratif de premier plan pour observer, faire connaître et enregistrer ces poissons géants rares et énigmatiques dans le but de préserver l’espèce.

« Lorsque j’ai plongé pour nager auprès d’un requin-baleine la première fois, évoluer aux côtés du plus grand poisson de mer et l’observer a été une expérience saisissante, raconte-t-il. Depuis le début, je suis convaincu que je peux réellement faire quelque chose pour préserver cette espèce. »

L’île Dirk Hartog, au large des côtes d’Australie occidentale, est un lieu connu pour être très fréquenté par les requins-baleines.

En contemplant les requins-baleines dans le récif de Ningaloo en Australie-Occidentale, Brad Norman est intrigué par les « étoiles » blanches parsemées sur la peau grise du poisson : chaque individu semble avoir son propre motif. En s’inspirant du modèle mathématique utilisé pour le télescope spatial Hubble, il a contribué à l’invention d’un système d’identification et d’enregistrement unique de tout requin-baleine photographié n’importe où dans le monde.

Aujourd’hui, cette base de données contient 75 000 données d’observation sur 12 000 requins-baleines photographiés par 9000 personnes qui participent au projet scientifique collaboratif, chercheurs et bénévoles, dans 54 pays. C’est l’une des plus importantes bases de données qui se concentre sur une seule espèce de la faune marine. Elle a permis d’identifier les endroits les plus fréquentés par les requins-baleines dans le monde.

Brad Norman explique les techniques de balisage utilisées pour le requin-baleine, le plus grand poisson au monde.

Ce projet est emblématique de l’initiative Perpetual Planet de Rolex qui soutient les individus et les organisations œuvrant à la protection de la nature grâce à l’exploration et à la recherche.

 Je souhaite en apprendre davantage sur nos océans et les espèces qu’ils abritent pour les protéger encore durant plusieurs générations.Brad Norman

« Les requins-baleines sont mystérieux. Ce sont de doux géants, mais c’est également une espèce peu connue, explique Brad Norman. Je souhaite en apprendre davantage sur nos océans et les espèces qu’ils abritent pour les protéger encore durant plusieurs générations. » Il reconnaît qu’il est toujours très heureux lorsqu’il voit l’une de ces bêtes gigantesques remonter des profondeurs.

Le Prix Rolex lui a permis de faire avancer ses recherches en s’associant avec un Lauréat 2006, le Professeur Rory Wilson, dans le cadre d’une innovation scientifique qui permet de découvrir la vie secrète du requin-baleine.

Brad Norman collabore avec Rory Wilson (à gauche), un collègue également Lauréat des Prix Rolex 2006. Les balises « journal de bord » de Rory Wilson sont utilisées dans le monde entier pour étudier les comportements des animaux.

En équipant le poisson géant d’un « journal de bord », une balise électronique développée par Rory Wilson, les deux scientifiques ont pu observer pour la première fois le comportement du requin-baleine lorsqu’il est à l’abri du regard des hommes. Depuis, Brad Norman a équipé les requins-baleines de balises satellites, d’appareils photo et de capteurs pour étudier leurs habitudes, récoltant ainsi de nouvelles informations sur leur population et leur environnement.

L’usage de balises satellites de haute technologie a permis à Brad Norman de suivre chaque individu lors de ses déplacements sur plusieurs milliers de kilomètres. Il espère que le modèle émergent finira par révéler les zones de reproduction du requin-baleine pour que l’espèce puisse être protégée.

Au-delà de sa contribution scientifique, Brad Norman dirige tous ses efforts dans la protection du requin-baleine. Ses rapports ont permis de faire entrer le poisson dans la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) d’abord dans la catégorie « espèce vulnérable », puis « en danger ». Il a également contribué à concentrer les efforts pour bannir le commerce de produits à base de requin-baleine et a conseillé plusieurs pays sur des politiques de protection de l’espèce.

En plus d’avoir recruté des milliers de personnes dans le cadre de son projet scientifique collaboratif d’étude du requin-baleine, Norman Brad a développé des campagnes de sensibilisation en ligne sur la préservation des océans destinées aux élèves. La compétition dont il est à l’initiative, le Whale Shark Race Around the World, permet aux écoles d’adopter un requin-baleine équipé d’une balise et de le suivre, grâce à une couverture satellite, à travers les océans pour observer quel requin parcourt la plus grande distance sur une période donnée.

« Il s’agit avant tout de susciter de l’intérêt, de l’émulation et du plaisir au sein de la nouvelle génération, déclare Brad Norman. L’objectif est donc d’essayer d’éduquer, de faire découvrir à tout un chacun la beauté de notre environnement naturel, de le sensibiliser et de l’encourager à le protéger. »

 Le Prix Rolex a été décisif dans la définition du projet et espérons qu’il nous permette d’aboutir à la sauvegarde de l’espèce.Brad Norman

« Le Prix Rolex a été décisif dans la définition du projet et espérons qu’il nous permette d’aboutir à la sauvegarde de l’espèce. »

PUBLIÉ EN 2006

Des étoiles aux océans

Lire l’article original

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

Le prochain chapitre

En savoir plus