Mohammed Bah AbbaAu frais dans le désert

Publié en 2000clockTemps de lecture : 0min 49s
scroll-down

Dans une contrée semi-aride dénuée de systèmes de réfrigération, la nourriture s’avarie vite, ce qui crée des problèmes importants pour la population. Néanmoins, Mohammed Bah Abba, issu d’une famille de potiers, a trouvé une solution d’une simplicité exemplaire.

emplacementNigeria

Le « réfrigérateur du désert » ou système « Pot‑in‑Pot » de feu Mohammed Bah Abba est l’extraordinaire héritage qu’il laisse aux paysans qui pratiquent l’agriculture de subsistance dans son Nigeria natal. C’est aussi ce qui l’a rendu célèbre, puisque l’objet est paru sur la liste des Inventions de l’année 2001 du magazine Time.

 Les paysans peuvent désormais vendre sur demande plutôt que d’être obligés de vendre rapidement à cause de la détérioration des aliments.

Le fonctionnement est très simple : deux pots de terre de diamètre différent sont placés l’un dans l’autre. L’espace entre les deux pots est alors rempli de sable humide. L’eau contenue dans le sable entre les deux pots s’évapore, sous l’effet de la chaleur du désert, vers la surface extérieure du grand pot, ce qui permet de refroidir le pot intérieur et donc de conserver son contenu au frais.

Dès 2005, grâce à son Prix Rolex, Mohammed Bah Abba avait distribué près de 100 000 pots‑in‑pots dans onze États du nord du Nigeria, ainsi que certaines régions du Cameroun, du Tchad, de l’Érythrée, du Niger et du Soudan. En 2008, Médecins Sans Frontières a commencé à utiliser une adaptation du pot‑in‑pot en Guinée afin de stocker des médicaments contre le paludisme destinés à des enfants. Mohammed Bah Abba a également contribué à l’introduction de ce concept en Gambie. La capacité à conserver plus longtemps les biens périssables a permis aux paysans d’augmenter leurs revenus et d’améliorer leur niveau de vie. Mohammed Bah Abba est décédé en 2010, mais de nombreux articles portant sur son travail sont encore publiés aujourd’hui.

  • 27

    Nombre de jours où des aubergines sont restées fraîches lors des premiers essais du pot‑in‑pot de Mohammed Bah Abba, contre trois jours dans les conditions habituelles

Programme

Prix Rolex à l’esprit d’entreprise

En savoir plus